JP Goulag :: Mishaps

JP. Goulag n’est ni un groupe de punks russes à synthétiseurs , ni un groupe Oï voulant régler son compte à Staline mais un trio lyonnais proto grunge. Leur premier Ep tape dans la distorsion et partage avec les Pixies et autres Dinosaur JR. cet amour des passages thébaïdes collés à des envolées qui tabassent .
Mais c’est du côté du punk power que tapine l’excellent The Best Years Of Your Life (Are Over). Le son est crade comme il faut – et c’est un compliment-,  le riff acéré et les voix ne sont pas là pour vocaliser comme Thom Yorke. La composition n’ est pas sans rappeler le titre Bubble Gum des illustres Vonn de Montpelier avant qu’ils deviennent Les Sheriff et les choeurs semblent sortir tout droit d’une démo des Weezer.  L’ensemble tient bien la route et possède tous les attributs d’un single of the week.
On change quelque peu d’ambiance pour What’s in a Gurl/Boi plus ancré dans le rock tendu des 90’s sous perfusion garage et Embittered au charme venimeux dont la mélodie et la structure sont le fruit d’un amour inavouable entre Kurt Cobain et Connan Mockasin. Simplicité et efficacité résument la portée de ces deux titres.
Et ce n’est pas un hasard si JP Goulag reprend Beck sur Girl Dreams issu de l’album folk One Foot In The Grave datant de 1994 pour en recracher une version sous haute tension électrique.
Les quatre titres de Mishaps respirent la sincérité et l’efficacité, soit les attributs les  plus perspicaces du rock&roll.

Mathieu M

1 comment for “JP Goulag :: Mishaps

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.