Jimmy Whispers :: Summer In Pain

Le nom de Daniel Johnston est souvent cité lorsqu’on parle de Jimmy Whispers. Comme dit l’adage, comparaison n’est pas raison. Mais force est de reconnaître qu’ici elle tape juste. Comme l’auteur Hi, How Are You, Jimmy Whispers a le don pour écrire les plus déchirantes ballades qui soient. Comme lui, Jimmy Whispers ressemble à un Américain moyen préférant jouer au basket-ball au lieu de bricoler des pop song lo-fi sur un Casio et les enregistrer sur un smartphone. Comme l’américain bedonnant, Jimmy Whispers aime le dessin et peint sur les murs de Chicago des dessins ayant pour thèmes ses chansons.

Jimmy Whispers Summer In Pain

Bref, vous l’aurez compris, ce chicagoan est la nouvelle graine de songwriters de génie qui nous arrive une fois tous les dix ans. Avec son clavier au son très cheap, Jimmy Whispers fait partie de ces écorchés au cœur solitaire capables de vous retourner comme une crêpe avec trois notes mal associées et un chant qui touche la corde sensible. On pense à R.Stevie Moore parfois, Daniel Johnston souvent donc. On retrouve aussi l’épure lof-fi d’un Casiotone For The Painfully Alone, ou, plus proche de nous, le regretté Jean-Luc Le Tenia. Rien n’est vraiment calculé chez Jimmy Whispers. Tout est dans l’instinct. Les morceaux sont composés et enregistrés dans l’urgence avec peu de moyens. Les textes, sans cesse chantés sur le fil du rasoir, participent encore un peu plus à l’émotion endémique que l’on ressent à l’écoute de ces morceaux trop courts.
Jimmy Whispers ne se prend pas au sérieux et vit, avec une certaine nonchalance, en dehors de tout ce qui l’entoure. D’où, sans doute, cette profonde sincérité et cette naïveté qui se dégagent de cet album rempli de maladresses touchantes qui le rendent encore un peu plus précieux.
Damien

casque1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.