Jean-Michel Basquiat :: Une nuance de Gray


Jusqu’au 14 janvier 2019, la Fondation Louis Vuitton rend hommage à Jean-Michel Basquiat à travers une rétrospective colossale. C’est l’occasion idéale de revenir sur sa carrière de musicien au sein du groupe hybride Gray.

Au début des années 80, la ville de New York connaît une révolution culturelle underground. Des artistes “touche à tout” (musiciens, poètes, peintres, photographes, sculpteurs, cinéastes, écrivains) affluent dans la grosse pomme et vont constituer ce que l’on va appeler la scène No Wave. Parmi cette scène, on retrouve des groupes comme James Chance and The Cotortions, Teenage Jesus & The Jerks, Mars, Liquid Liquid , Material, ESG….

Dans cette communauté d’artistes libres se trouve Jean-Michel Basquiat alias Samo connu en premier lieu pour ses graffitis sur les murs de New-York mais aussi pour ses peintures et ses collaborations avec les plus grands artistes de l’époque (Keith Haring, Andy Warhol).

Ce que l’on connait moins sur l’auteur de Dos Cabezas (1982), c’est qu’il a mené une carrière de musicien comme clarinettiste au sein du groupe Gray.

C’est lors de sa rencontre avec Michael Holman en avril 1979 pendant une fête organisée par Fab 5 Freddy, qu’il décide de se lancer dans la musique avec Shannon Dawson et Vincent Gallo. Ensemble, ils forment tout d’abord Bad Fools qui deviendra Gray après que Shannon Dawson ait quitté le groupe et que Nick Taylor et Wayne Clifford arrivent pour former le line up final. Le nom Gray est tiré du livre d’anatomie humaine Gray’s Anatomy, source d’inspiration notable pendant toute la carrière de Basquiat.

La musique de Gray est à l’image des différentes sensibilités des membres du groupe et surtout de la personnalité imprévisible de Basquiat. Leurs principales influences est un maelstrom improbable d’influences qui va de John Cage à Karl Heinz Stockhausen en passant par This Heat et le rap. On passe allègrement du jazz au punk, de la synth-pop aux prémices du hip-hop.

« Nous abordions nos instruments comme des extra-terrestres venus d’une autre planète à qui l’on donnait ces instruments sans savoir comment en jouer » Michael Holman

Gray déconstruit les sons pour en faire quelque chose d’inattendu. Pas besoin de passer par le conservatoire pour exprimer en musique ce que l’on ressent. Basquiat respectera ce percept tout au long de sa carrière. Difficilement catégorisable, la musique était à l’époque, écoutable qu’en live pour privilégier la spontanéité et l’improvisation. Entre 1979 et 1981, Gray joue dans tous les lieux à la mode de l’époque comme le CBGB’s, Mudd Club et A Space sans vraiment penser à sortir un album. Il a fallu attendre 2010, pour que Michael Holman et Nick Taylor se réunissent une nouvelle fois pour créer le label Plush Safe Records afin de sortir les quelques enregistrements de Gray réunis dans l’album « Shades Of… « .

Lors des prestations live, Basquiat irradie et gagne de plus en plus en popularité. Ses peintures le font aussi de plus en plus connaître. Grâce à elles, il rencontre de nombreux galeristes qui lui font confiance. Un article de René Ricard The Radient Child va tout faire basculer. Basquiat est reconnu comme peintre par tout le monde. Il prend donc la décision de quitter Gray qui lui survit encore quelques temps. Mais sans cette force motrice et charismatique qu’était Basquiat, le groupe se sépare très vite. La suite on la connait. Basquiat n’est plus musicien mais ce n’est pas pour autant que la musique le quitte. Il passe son temps à peindre au son du Boléro de Ravel et fréquente les groupes New-Yorkais. Il fait le figurant dans le clip Rapture de Blondie. Tout au long de sa carrière, il restera fidèle au jazz : un style récurant dans sa peinture (Charles The First, Trumpet, CPRKR, Discography).

« La musique est le reflet de votre propre expérience, votre pensée et votre sagesse. Si vous ne la vivez pas, elle ne sortira pas de votre instrument« , disait Charlie Parker. Jean-Michel Basquiat a mis en pratique cette citation toute sa vie.

Damien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.