Jean Elliot Senior  » Balade Sauvage « 

Jean Elliot Senior Balade Sauvage
On a tous un jour rêvé de partir, de laisser tout en plan
pour rouler vers un horizon inconnu à la manière de Sal Paradise dans Sur La Route. Aujourd’hui, Jean Elliot Senior s’offre une escapade avec
son premier album solo sous un patronyme à l’odeur de ruée vers l’ouest.

Autodidacte et adepte du DIY, Jean Elliot Senior n’est pas
un nouveau venu en musique. Pendant huit années, il a mené avec une main de
maître le groupe Crëvecoeur, un groupe pop instrumental plus connu à Londres
que dans sa ville natale, Nancy. Avec Balade Sauvage, il raconte
métaphoriquement le désir d’émancipation d’une plante d’appartement qui décide
un beau matin de s’enfuir vers ses origines tropicales. Ecrit dans la plus pure
tradition des albums concepts de la fin des années 60 et débuts des années 70, ce
premier vagabondage en solitaire de
Jean Elliot Senior s’inspire de The Point
d’Harry Nilsson et se dirige vers Le Sud
de Nino Ferrer. Dans sa démarche artistique, Balade Sauvage fait aussi parfois penser à Rio Baril de Florent Marchet mais c’est sur les terres de Calexico
que Jean Elliot Senior se retrouve. Placée en ouverture, Mauvaise Herbe, une ballade folk accompagnée de trompettes
mariachi, installe le synopsis d’un album qui nous fera voyager à coup sûr. Entrecoupé
d’interludes instrumentales (Crëvecoeur n’est pas tout à fait dissipé içi)
partageant l’histoire dans ses moments clés comme des actes dans une pièce de théâtre,
l’album se déroule en trois pièces distinctes formidablement construites : l’envie du départ et l’Adieu à la Famille ; le
voyage vers l’Eden tant convoité ;
puis enfin la liberté et La Vie Facile enfin acquise. Cette chevauchée florale à la très belle couleur Kerouacienne nous tient en haleine du début jusqu'à la fin sans une once de monotonie.

Ecrit
en seulement quinze jours, Balade Sauvage
est loin d'être un album baclé et fait plutôt partie  de ces albums composés durant un laps de temps comparable à un
instant de grâce. "Je suis fière de
ma réussite
." dit-il en clôture de cet album. On ne peut qu’être d’accord
avec lui à l’écoute du résultat.

Bandcamp

886904_348299225288204_495912196_oCrédit: Thiery Colin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.