Jason Loewenstein :: Spooky Action

Quinze ans. Il a fallu attendre plus d’une décennie pour voir Jason Loewenstein donner une suite à l’inusable At Sixes And Sevens. « J’ai besoin de faire un enregistrement solo tous les 15 ans environ, cela m’aide à me garder tranquille » annonce-t-il. En effet, durant toute cette période qui a vu l’industrie du disque être bouleversée, l’Américain n’a pas vraiment chômé entre les enregistrements et les tournées de Sebadoh et The Fiery Furnaces.

Pour ceux qui ne le connaissent pas encore, Jason Loewenstein est le double maléfique de Lou Barlow. Quand l’un joue sur la corde sensible avec des ballades belles à pleurer, Jake (pour les intimes) tire sur la corde raide avec des brûlots punks rocks. Jason Loewenstein, c’est l’énervé du trio de Westfield,Massachusetts. Cela s’entendait déjà dans le premier album solo. Ça se confirme dans Spooky Action.

L’adolescent de 46 ans à l’éternelle casquette vissée sur la tête,  a une nouvelle fois tout enregistré seul dans son studio. À l’ancienne, comme son compère Loobiecore. Il reprend le travail là où il l’avait laissé quinze ans plus tôt. En 2002, tous les « Codes » étaient déjà écrits. Si l’on nous avait dit que les treize nouveaux titres avaient été enregistrés au lendemain de la parution d’At Sixes And Sevens, on y aurait vu que du feu tant l’énergie déployée et la spontanéité ressenties sont les mêmes. « The One », « Machinary », « New Rocker » auraient très bien pu trouver leur place aux côtés de « I’m Shit », « Circles » et « Mistakes ».  Rien n’a vraiment changé, c’est du Jason Loewenstein pur jus. Du punk rock en mode lo-fi. Les fans d’Husker Dü, Minutemen et de …. Sebadoh devraient y trouver plus que leur compte.

Spooky Action est un disque joué avec les tripes et une profonde honnêteté. Comme le premier album, vous allez dire. Mais à ceci près que l’on a l’impression que Jake a mis toute sa hargne dans cet album pour ne plus revivre l’expérience désagréable vécue avec Sub Pop (le label n’avait pas défendu At Sixes And Sevens à sa sortie).

Le milieu de la musique a beau changer tous les jours, certains comme Jason Loewenstein restent les mêmes indie rockers qu’ils étaient dans les 90’s. Pourquoi changer lorsque l’on est bien dans ses Chuck Taylor trouées et ses tee-shirts difformes à l’effigie de groupe ?

Cela a un petit côté rassurant pour nous qui vieillissons au son de sa musique. Grâce à Jason Loewenstein, nous avons toujours l’impression d’avoir vingt ans.

Damien

1 comment for “Jason Loewenstein :: Spooky Action

  1. Iceland inc
    juillet 15, 2017 at 9:31

    Yeah! Gimme indie rock!

Comments are closed.