Jacky Giordano :: Pop in…Devil’s Train & Boucles Rythmiques

Véritable eldorado pour collectionneurs enthousiastes, puit sans fond pour producteur de hip hop à la recherche du sample parfait, la musique d’illustration a toujours passionné . Plus communément appelée Music Library, cette dernière était utilisée, à l’origine, pour habiller reportage télé et spot de publicité. L’idée de génie fût sans aucun doute de confier cette tâche à des compositeurs de talent. Jouissant d’une liberté totale et de musiciens plutôt doués, il n’en fallu pas plus pour que certains albums deviennent de véritables chef d’œuvre. Bien qu’ayant connu ses heures de gloire dans les années 70, la Library Music semble toujours aussi présente aujourd’hui ; la biographie récente du « Géant » Bernard Estardy, les rééditions constantes du génial Janko Nilovic ou encore les stocks épuisés en moins de temps qu’il en faut pour le dire des albums de Yan Tregger en sont des preuves concrètes.

C’est d’ailleurs sur ce terrain de jeu qu’a choisi de s’aventurer le rappeur Fuzati en rééditant deux albums de Jacky Giordano via son label « Le très groove club ». Sorti en 1976, Pop In… Devil’s Train pièce maitresse du genre, si tant soit peu qu’il puisse y en avoir une, nous livre un groove oscillant entre funk et jazz à l’efficacité redoutable. Arrive ensuite Boucles Rythmiques, plus confidentiel que son prédécesseur. Giordano empruntera d’ailleurs le pseudo JOSÉ PHAROS pour sortir ce dernier. Bien que certains titres trouveraient aisément leurs places sur Pop In…Devil’s Train, notons qu’une bonne partie de l’album renvoi son auditorium vers une disco qui n’a rien perdu de sa superbe pour un album sortie en 1979. C’est d’ailleurs une des principales forces de ces deux albums (et de la Music Library en général), l’efficacité est toujours là, même 40 ans plus tard.

Au-delà de l’artiste qui naturellement vaut qu’on y prête une oreille plus qu’attentive, puisse ces rééditions vous tourner vers ce monde fantastique qu’est la musique d’illustration. Les originaux s’arrachent aujourd’hui à prix d’or sur plateformes spécialisées alors ne boudons pas notre plaisir de (re)découvrir tout un pan de cette univers via divers rééditions financièrement abordables et toujours soignées (Un sticker Montparnasse 2000 est d’ailleurs inclus à Pop in…Devil’s Train).

Le Très Jazz Club nous avait ravis il y a quelques mois avec deux jolies rééditions de jazz japonais, Le Très Groove Club semble prendre la même direction et franchement on ne va pas s’en plaindre.

NB : Jacky Giordano à fait l’objet, il y a quelques mois, d’une compilation de morceaux enregistrés pour le label Tecipress-in Editions de Pierre Arvay. Ça s’appelle Timing Archives, c’est réédité par le label Farfalla Records. Là aussi, vous pouvez vous jeter dessus les yeux fermés.

O.