Iggy Pop, Tarwater et Alva Noto :: Leaves Of Grass

Iggy Pop Tarwater Alva Noto Leaves Of Grass

Tout le monde connaît la vidéo montrant Iggy Pop en colère contre la techno, lançant à tout va des « fucking music » et rabaissant les dj à des simples pousseurs de bouton. Jusqu’à aujourd’hui, l’homme était resté droit dans ses bottes et bombait son torse nu à chaque concert électrisé des Stooges.
Mais il faut croire qu’Iggy Pop a changé avec le temps et s’est ouvert à d’autres sons que les sacro-saintes guitares-basses-batteries, car voici que Morr Music publie Leaves Of Grass, un album ovni organisant la rencontre improbable entre Iggy Pop, Tarwater et Alva Noto.
Le projet est louable et plutôt aventureux puisqu’il s’agit pour Igy Pop de réciter des poèmes de Walt Whitman sur des musiques composées par les deux électroniciens allemands.
L’effet de surprise est total même si le genre n’est pas nouveau. On n’imaginait en aucun cas écouter un jour la voix du natif de Muskegon sur des sons électroniques. D’autant plus au moment où l’Américain publie avec Josh Homme l’album Post Pop Depression.
On pense obligatoirement à William S. Burroughs et son Spare Ass Annie And Other Tales, ou encore à Jim Morrison récitant son American Prayer (Walt Whitman étant une passion commune entre  l’Iguane et le Roi Lézard).
Les atmosphères déployées par Tarwater et Alva Noto sont feutrées, souvent courtes dans la durée et servent à merveille la voix rauque d’Iggy Pop.
Formidable coup d’essai qui, heureusement, ne tire pas en longueur, car on pourrait très vite se languir. Ces 23 petites minutes suffisent à notre bonheur sonore et littéraire.
Même si cet album ne sera pas une pierre angulaire dans la discographie des trois comparses, Leaves Of Grass a au moins le mérite de montrer un Iggy Pop reprenant goût aux risques discographiques.

Damien