Hubert Viel « Variations Sur Artémis »

6a013486c547bd970c019b045144cd970d-800wi

C’est une grande première pour le label Musique Large. Plus habitué à sortir les albums de Fulgeance ou encore de Baron Rétif & Concepcion Perez, le label français sort la bande originale du film indépendant Artémis Coeur d’Artichaut écrit et composée par Hubert Viel, réalisateur du film.

Succession de titres en impesanteur que seuls un piano classique ou une trompette viennent compléter la magie de l’instant,  Variations Sur Artémis est une série de variations autour de deux thèmes uniques.

On entre dans Variations Sur Artémis comme on entre dans un jeu d’arcade avec le titre Artémis, Cœur D’Artichaut (par Anne Laplantine). Passé ce titre en forme de bande-son pour jeux 8-bits (un rapport avec le film tourné en Super 8 ?),  Hubert Viel s’inscrit très vite dans l’expérimentation instrumentale d’un François de Roubaix avec le morceau Kosmos. Comme le compositeur de la musique du film Les Grands Moyens (Hubert Cornfield), notre Hubert, lui, fait dans l’économie (de moyens) en jouant ses mélodies sur un seul synthétiseur.

Profondément mélancolique et solitaire (Spleen dans la bagnole), Hubert Viel se permet tout de même un duo avec Measparrow (Chewing Gum).  Après cette sortie de piste vocalisée, Hubert Viel poursuit son décorum synthétique avec Piste Blanche et La Plage Sauvage, deux titres aux thèmes naturalistes mais fortement spatiaux dans leurs ambiances.

Seul bémol à apporter à cette bande originale pleine de poésie, ce sont les trois reprises dispensables placées en fin d’album. Ceux-ci donnent une impression de remplissage inutile mais n’altèrent en rien l’envie de mettre des images sur cette musique.

Bandcamp