Hot Chip :: Why Make Sense ?

Avec Hot Chip, c’est toujours la même chose. À chaque parution d’albums, on cherche les tubes danceflooresques. Ceux qui nous feront danser seul dans notre salon jusqu’à perdre la raison. Il faut dire, qu’en plus de dix ans de carrière, ils en ont fait une paire (Over & Over, Ready For The Floor, I Feel Better…).
Mais depuis quelque temps, les Anglais ont quelque peu perdu la boule à facettes avec des albums plus ou moins laborieux et des projets solos pas toujours convaincants. C’est donc avec une curiosité polie que l’on écoute Why Make Sense ?.

hot_chip
L’album au titre interrogatif s’ouvre plutôt bien avec Huarache Light. Le morceau rappelle le grand Hot Chip des débuts. Les tubes dansants se suivent et nous chauffent (Love Is The Future, Cry For You). Le groupe semble vouloir remettre à nouveau la dance music au centre de leur propos. Ils retrouvent une nouvelle forme de groove avec le morceau Started Right et son gimmick de clavier que l’on jurerait volé à Stevie Wonder.
Mais un album d’Hot Chip sans faute de goût serait-il un véritable album d’Hot Chip ? Pas vraiment. C’est avec la paire White Wine and Fried Chicken et Dark Night que les choses s’enveniment. Un vocoder pour le premier morceau, des fausses notes d’ensemble à cordes jouées au clavier (comme la pire période d’Incognito) pour le second. On a mal aux oreilles. Heureusement que ces deux titres placés au cœur de l’album sont vite contrebalancés par Easy To Get et sa basse synthétique. On se surprend même à aimer Need You Now, un titre qui aurait pu sortir en 1989 en pleine vague house music.
Placé judicieusement en fin de tracklist, le morceau interrogatif qui a donné son nom à ce sixième album teinté de liberté artistique, nous offre une réponse sur ce qu’est réellement Hot Chip. Un groupe avançant selon sa propre logique et ne se refusant aucune folie (qu’elles soient de bon ou de mauvais goût). Fidèle à sa ligne de conduite édictée depuis Coming On Strong (2004), Hot Chip reste et restera un groupe qui ne rentrera définitivement dans aucune case grâce à une inspiration toujours assumée et jamais en berne.

Damien

casque1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.