Holidays « Young Love »

HOLIDAYS-YOUNG-LOVE
C’est sûr, avec un tel patronyme, les romains d’Holidays ne pouvaient qu’offrir une musique qui flore bon l’été, le sable chaud et le soleil brûlant. Faut dire qu’en Italie, il y a ce qu’il faut. Premier album d’un groupe jusque là inconnu mais faisant partie d’une scène transalpine en pleine effervescence (Porcelain Raft, A classic Education, Wolther Goes Stranger…), Young Love est la plus belle carte postale que l’on pouvait recevoir avant les grandes transhumances estivales.

Formé par Giaky, Ale, Luca et Simone, Holidays montre que l’Italie peut aussi faire de subtiles mélodies et ne plus rimer avec Umberto Tozzi. Avec eux, c’est la Dolce Vita Fellinienne version dream-pop shoegazée. Les quatre romains balaient la morosité ambiante à grand coup d’arpège cristallin, de basse ronde, de synthé atmosphérique et de batterie légère.

Midnight est un rayon de soleil qui apparaît en pleine nuit. Lazy Diamonds est un diamant brut que The Drums n’oserait pas polir, ou alors seulement en rêve (Only In Dreams). Avec ce qu’il faut de réverbération mélancolique, Child nous renvoie vers une innocence enfantine avant qu’une mauvaise nouvelle (Damn News) nous fasse danser sur ce qui pourrait être un inédit de The XX.

Young Love est une belle immersion dans un bain de jouvence pop moderne. Ne cherchez plus votre bande son de l’été, vous l’avez entre les oreilles. Alors ? Est-ce que tu viens pour les vacances ?

Bandcamp

47472