Giant Claw « Haunted Planet »

Giant Claw Haunted Planet
Pour les cinéphiles, lorsqu'on leur parle de Giant Claw, ils ont tout de suite le sourire aux lèvres et pensent immanquablement à ce film de série Z de Fred F. Sears sortit en 1957. Pour les amateurs de musique, et surtout pour quelques blogs bien informés (Altered Zones, 20Jazzfunkgreats…), Giant Claw fait plutôt référence au projet solo de l’américain artiste peintre et multi-instrumentaliste Keith Rankin. La biographie de l’artiste ne dit pas si son patronyme est tiré de ce nanar cinématographique, mais ce qui est sur c’est que Giant Claw s’apprête à sortir un premier Ep sur le sol européen grâce au label montpelliérain Wool Recordings. Fait de collages sonores et d’électronique psychédélique, Haunted Planet sonne comme les premiers balbutiements de l’électronique en même temps que d’être profondément novateur. Un défrichage sonore où tout est possible mêlant bips, synthés et retro gaming au milieu d’un brassage house et free jazz. Vous l'aurez compris, lorsqu’il ne joue pas au sein Cream Juice avec son comparse Seth Graham, Giant Claw c’est un patchwork de tout mais surtout pas de n’importe quoi. Témoin et acteur d’une scène underground américaine bouillonnante, Giant Claw s’impose comme l’artiste le plus doué de sa génération et s’apprête à hanter votre petit monde.

Wool Recordings / Bandcamp

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.