Get Your Gun – The Worrying Kind

Get Your Gun - The Worrying Kind

Plus sombre qu’un Nick Cave chantant ses Murder Ballads. Plus mystique que Wovenhand. Plus lourd et intense que Gun Club. Voilà ce que l’on peut dire du premier album de Get Your Gun en essayant d’être plus clair qu’une chronique de Bayon. Si cela vous suffit, passez votre chemin, sinon, restez. Il y a encore des choses à dire sur ces Danois qui vous font passer une messe noire pour une boum d’ado. Get Your Gun est un trio formé en 2008 par les frères Andreas et Simon Westmark, accompagnés à la basse par un certain Søren Nørgaard. Avec seulement un single et un EP en poche, voici qu’ils sortent “The Worrying Kind”, un album à l’ambiance lourde, sombre et mélancolique. Le groupe est né dans une région danoise parsemée de grandes étendues et balayée par les vents impétueux. Les perspectives y sont rares. C’est sans doute ce qui a forgé le charisme du chanteur qui met toute sa passion et son âme dans sa musique comme si celle-ci devait s’éteindre demain. Avec Black Book, prologue de The Worrying Kind, on comprend très vite que la lecture des sept morceaux ne sera pas sur le ton de la gaudriole. Ici se trouvent sept moments incantatoires mélangeant le rock stoner, les contes et légendes nordiques et le folk gothique. On avance sans cesse sur le fil du rasoir, partagé entre les instants calmes et rageurs avec toujours la même tension fiévreuse. Le tour de force de Get Your Gun est de donner à ces morceaux une part de mystère que l’on ne retrouve plus vraiment dans les formations citées en introduction. Et même si l’écoute de The Worrying Kind nous oblige encore à placer le groupe dans une lignée d’influence plus que respectable, on est prêt à parier que Get Your Gun va devenir incessamment sous peu un groupe majeur.

Damien

Site

Son

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.