Gabriel Bruce « Dark Lights Shine Loud/A Brief And Selfish Lover »

Gabriel bruce Dark Lights Shine Loud A Brief And Selfish Lover
Ce type a la prestance et la gueule d’un Blixa Bargeld qui n’aurait jamais vieillit, la voix profonde d’un Nick Cave qui aurait trop picolé avec Johnny Cash et l’âme soul d’un Stuart Staples. Autant dire que Gagriel Bruce a tous les atouts pour charmer un public qui ne cesse de s’accroître à l’écoute de ses premiers titres. Car, ce qui attire autant l’attention sur ce nouveau crooner des temps modernes, ce sont bien ses premiers titres, lâchés ça et là, à qui veut l’entendre. Le premier morceau révélateur est Sleep Paralysis. Ce titre, traduisant l’état hypnagogique dans lequel vous vous trouvez à mi chemin entre l’éveil et l’endormissement, témoigne parfaitement de ce que l’on peut ressentir de la musique de Gabriel Bruce. Entre envoûtement cathartique et cristallisation romantique, Gabriel Bruce nous alpague une nouvelle fois avec un nouvel EP intitulé Dark Lights Shine Loud/A Brief And Selfish Lover. Simple affirmation d’une écriture aussi habitée que magnétique et construite sur des synthés 80’s, ce premier EP va sans aucun doute faire de Gabriel Bruce une des plus belles révélations de l’année.

Site

Dark Lights Shine Loud/A Brief And Selfish Lover est en libre téléchargement ICI.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.