Françoiz Breut « La Chirurgie des Sentiments »

La chirurgie des sentiments
Un jour, dans un monde meilleur, on reconnaîtra le talent de
Françoiz Breut et on oubliera la
médiocrité des chanteuses qui polluent nos radios. « Les beaux jours finissent toujours par arriver » nous
dit-elle. En attendant ce jour béni, l’ex-compagne de Dominique A continue son
bonhomme de chemin avec une élégance rare qui n’a d’égal que la beauté des
albums qu’elle nous livre ponctuellement. Et, La Chirurgie des
Sentiments
, dernier album en date, restitue une nouvelle fois la magie
d’une rencontre discographique des plus gracieuses.

Encore une fois bien entouré avec l’inévitable Stéphane
Daubersy (du groupe belge Miele), Don Nino au mixage et F.Lor à la production,
Françoiz Breut s’est, pour la première fois, fortement impliquée dans
l’élaboration des textes. En découle une écriture à la beauté nostalgique en
forme de déclaration d’amour pour sa ville d’adoption (BXL Bluette) ou de constat lucide et désarmant sur des sujets
quotidiens (L’ennemi Invisible).
Françoiz Breut réaffirme, après son précédent album, qu’elle n’a désormais
besoin de personne pour lui écrire des histoires. C’est une Françoiz Breut
heureuse et libéré qu’il nous est donné d’écouter sur La
Chirurgie
des
Sentiments
.

Entre bricolages et collages, Françoiz Breut dessine des
ambiances et des rythmes de la même manière qu’elle illustre les livres par le
dessin. Légèrement rétro sur Marie-Lise,
sobre et mystérieuse sur la reprise de Michael Hurley (Werewolf ), elle touche droit au cœur avec de simples
miniatures pop oscillant entre rythmes chaloupés (La
Chirurgie
des
Sentiments
, Cabinet de Curiosité,
Michka Soka…) et berceuses espiègles
(L’Astronome…). Avec La
Chirurgie
des
Sentiments
, Françoiz Breut ne marche plus à L’Aveuglette et devient par la même occasion une grande dame de la
chanson française.

Site