Fool’s Gold – Flying Lessons

Fool's gold artwork

Toujours fidèle aux sonorités afro-carribean de leur début  (souvenez du magnifique Surprise Hôtel sorti en 2007) le quintet californien Fool’s Gold revient ce mois ci avec Flying Lessons.

Véritable hymne à la procrastination, Flying Lessons fait parti de ces albums qui suspendent le temps. Une sorte de faille musicale spatiotemporelle créée de toute pièce par la bande à Luke Top et Lewis Pesacov et dont il devient quasiment impossible de s’échapper à peine les premières mesures engagées. Le très réussi « I’m in love » en ouverture en est la preuve la plus probante.

Ici, les basses vous câlinent l’échine alors que les guitares vous font du pied. Les synthés forcent aux rêves alors que la rythmique sautille. Le chant est gravitationnelle, les « whoo hoo hoo » et autre « Ho woho  » obligent à sourire.

A l’image de la pochette patchwork, Flying Lessons  fleure bon le retour du soleil la tête posée sur le sable. Un plaisir coupable dans lequel le quotidien ne semble plus avoir d’importance. Une bouffée d’oxygène afro pop tombant à point nommé, un album à partager entre ami et qui donne envie de ne plus rien foutre de la journée.

casque1

 

 

 

 

O.