Les Flics :: Activités 1980-1984

Quel est le point commun entre Dogs, Les Rythmeurs, Gloires Locales, Tupelo Soul et Louise Féron si ce n’est d’être des artistes ou groupes originaires de Rouen ? Et bien, la réponse est en cinq lettres : les FLICS.
Deux de ses membres, à savoir Christian Rosset (guitare) et Bruno Lefaivre (batterie) ont joué dans les formations pré-citées. Et pourtant, à écouter cette compilation regroupant pas moins de 29 titres, on pourrait avoir quelques doutes.
Comme l’explique parfaitement Eric Tandy dans le texte qui accompagne le disque, les Flics ne faisaient pas vraiment partie de la bande de Mélodie Massacre, la boutique rock et lieu incontournable de Rouen au début des 80’s. Les chemises à poids, les boots noires pointues et les influences garage-punk, pas trop pour eux. Une question générationnelle, le chanteur Lilian Picard et ses comparses sont plus jeunes que les habitués de la boutique et partagent d’autres influences musicales.
Dès les premiers titres d’Activités 1980-1984, le trio s’inscrit dans le post- punk sans donc faire allégeance au néo-sixties. En d’autres mots, les Flics ont plus écouté Wire que les Standells. Les guitares sont stridentes, la basse tabasse et le tout est parfaitement soutenus par une batterie héroïque et inspirée. Le chant est relégué à l’arrière plan, les mots sont scandés, ou au mieux, rappelle la verve de Gilles Tandy (chanteur influant des Olivensteins, Gloires Locales et Rythmeurs, tiens donc).
On retiendra le terrible Cambodge et Femme Active datant des sessions d’enregistrement réalisés en 1980 et clairement inspirés par le PIL. Celles de 1983 les font rentrer dans les ordres «Made in Rouen». L’instrumental Légong Dance claque sa race et Notre Dame et Son Corp Git rappellent, au chant et à la composition, toujours ces incontournables Rythmeurs. On retrouve aussi les titres sortis par Sordide Sentimental sous le nom de Blameless Act ainsi que des lives et des répétitions.
Bref, un véritable boulot d’archiviste qui intéressera ceux qui ont connu les Flics à l’époque et les curieux de cette scène musicale si influente.

Mathieu M

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.