Drame :: 2

Le second album de Drame s’intitule tout simplement 2. Deux comme le second album de Soft Machine ou comme le second effort de Neu !. Avec les premiers, la bande de Fred Landier, alias Rubin Steiner,  partage un certain goût pour l’audace et l’aventure.  Avec le second, c’est plus dans l’amour pour la musique répétitive qu’il faut chercher les points communs. Mais les comparaisons s’arrêtent là.  Car Drame fait du Drame avec sa propre grammaire et son propre champ lexical.
Le premier album était le résultat d’une rencontre entre plusieurs musiciens enfermés quelques jours dans une grange avec pour seule volonté d’échapper au schéma classique de la pop et du rock.  Ce qui nous avait été donné d’entendre alors était une musique mötörik jouissive issue d’improvisations entre une basse, un clavier juno 60, un clavier polivoks et une batterie. Sans aucune boîte à rythmes, les morceaux avançaient sans se soucier d’une quelconque construction. Chaque titre était épris d’une liberté totale.
C’est toujours la même recette dans 2. Drame laisse les choses venir avec des longues divagations discosmiques (disco + cosmique = discosmique) et joue la carte du plaisir instantané. Plaisir instantané accentué par les membres de la formation qui se connaissent de plus en plus et partagent avec nous leur plaisir de jouer ensemble. De cette symbiose parfaite entre les musiciens naît une seule envie : aller dans la même direction sur l’autoroute des sensations et nous pousser à la transe grâce à la danse.
Pour ce faire, Drame nous fait voyager en inventant le tropicalisme kraut sur « C’est toi le chat en do ».  Un morceau qui replace Düsseldorf sur la carte de la Havane. Le groupe nous hypnotise à la manière de Zombie Zombie sur des longues plages synthétiques (« Patinoire Mondiale de l’UNESCO ») ou grâce à des rythmes tribaux dont on ne sait s’ils sont issus d’une séance de shamanisme africaine ou d’Amérique du Sud (« Justice Cosmique »).
Ces trois exemples ne sont que quelques-unes des règles grammaticales que Drame s’impose pour composer une « Poésie Parfaite ». 2 est un album de « Défonce Humanitaire » déclaré d’utilité publique et l’ »Amitié Obligée » avec Drame n’est donc qu’une simple formalité aujourd’hui.

Damien