Double Nelson :: Erreur 89450

Six ans que Double Nelson n’avait pas donné Des nouvelles du Fond. Le groupe mythique nancéien répare cette maladresse avec un nouvel album au titre énigmatique : Erreur 89450.
Pour l’occasion, et après avoir sorti deux albums en autoproduction, Double Nelson intègre l’écurie plus que respectable des Disques de La Face Cachée. Un label à leur image, indépendant, intègre et sans étiquette.
C’est une nouvelle fois ce dernier qualificatif qui sied le mieux à Double Nelson. Encore et toujours, le duo tient à cette indépendance de ton qui le rend si singulier et inclassable. Essayer de mettre un nom à sa musique, c’est pratiquement une tâche impossible.
Punk ? Electro Clash ?  Indus ? Noise ? Musique Expérimentale ? Discogroove ? Mettez tout cela dans une grande lessiveuse et vous aurez peut-être la chance d’avoir une idée de ce que peuvent offrir les Double depuis 20 ans. Ils ont leur propre style (‘We Got Style’), décapant comme du Roundup qui flétrit tout ce que l’on a déjà pu écouter cette année. Erreur 89450 défit les algorithmes et les modes. On a toujours ce Sentiment Étrange du jamais entendu. S’il fallait tout de même faire des analogies scabreuses, on rapprocherait les nancéiens avec This Heat notamment sur le titre ‘We Work’. Comme eux, Double Nelson développe des contrées abstraites et bâtit des textures sonores dont eux seuls semblent connaître les plans. Et même si, cette fois-ci, on est embarqué sur un ‘Love Boat’ pour une croisière pas si amusante que ça en raison de climats souvent troublés (‘Keep Cool’, ‘Vous allez tous….’, ‘Saxman’), on aime retrouver chez Double Nelson cette science du groove punk qui rend leur musique si irrésistible.

Damien