Dog Bless You « Ghosts & Friends »

Dog bless you ghosts & friends
Patron avec deux autres têtes pensantes (dont sa compagne) d’un label à la renommée grandissante (Chez Kito Kat Records) mais aussi membre du groupe Beat For Sale, Samuel Ricciuti a toujours su garder un petit jardin secret répondant au nom de Dog Bless You.

Seul aux commandes de ce projet protéiforme depuis 2007, Samuel Ricciuti n’a depuis jamais cessé de cultiver une certaine élégance dans le paysage si fermé de l’electronica.

La preuve en est encore une fois avec son nouvel album intitulé Ghosts & Friends. Un titre lâché comme un étendard  tant le disque résonne de ces allers-retours entre esprits de génie et amitiés fortes et bien réelles.

Tout au long des treize morceaux, Dog Bless You s’offre une polygamie musicale avec une pléiade d’invités dont les incontournables Alone With King Kong et S8N mais aussi et surtout avec le multi-instrumentiste Dr Geo dont le Do You Love Nietzsche ? donne une affreuse envie de se replonger dans l’album déjà écrit en commun : This Could Be Anywhere. Il serait honteux aussi de passer outre les autres featuring tout aussi excitants les uns que les autres dont celui avec son c(k)omparce de label, Mr Bios, sur le titre Screaming Frog, une des plus belles ouvertures d’album entendues cette année.

Qui dit nombreuses collaborations dit nombreux genres musicaux traversés. En effet, Ghosts & Friends dévoile au grand jour toute la maîtrise qu’a l’artiste à se jouer des styles. « S.M.B.M » revisite le trip-hop en version emo. « Echoes and Feed Backs » pourrait être un « Strawberry Fields Forever » 2.0. Le hip hop et l’electronica s’expriment de la plus belle des façons sur « 320  Ontario » et « MAD« .

Ghosts & Friends peut sembler au premier abord un ensemble hétérogène. Mais c’est en fait tout le contraire qui se produit car l’âme fantomatique de ce bel album est  portée par la personne de Dog Bless You. Si l’on devait prendre un album dans la discographie pour symboliser le label touche à tout Chez Kito Kat Records, ce serait sans aucun doute celui-ci.

Damien

Site / Bandcamp