Disco Anti Napoleon – Eva

DAN_EVA_HD_-®Pierre Sto¦êska light - CopieAujourd’hui, il n’y a jamais eu autant de groupes et de scènes à défendre. Alors pourquoi parler d’un artiste plus qu’un autre. Les goûts et les couleurs sont parfois bien difficiles à expliquer. Dans la pléthore de sorties actuelles, il nous arrive souvent de passer très vite sur un disque parce que rien ne nous touche, rien ne nous transpose vers d’autres sphères. On se retrouve bien souvent dans l’incapacité de dire quelque chose, sans doute parce que l’on a pas retrouvé les sons que l’on a auparavant appréciés. Et c’est peut-être là que Disco Anti Napoleon sort son épingle du jeu, car le groupe réussit à faire tout ce que bon nombre d’autres groupes ne réussissent pas à faire : nous transporter ailleurs tout en nous laissant en terrain connu.

Dernier né de la scène nantaise renfermant des groupes comme Von Pariahs ou encore Pégase, Disco Anti Napoleon s’est enfin décidé à sortir de son bunker pour embrasser un bel avenir sur le label FVTVRS Records. Derrière ce nom en aucun cas révélateur de leur musique, se cache un groupe ayant déjà foulé les scènes des Transmusicales de Rennes et du Printemps de Bourges avec seulement un EP (Blue Lawn 2013) en poche. C’est dire toutes les attentes placées sur eux. Et à l’écoute d’Eva, second EP judicieusement sorti avant un album prévu pour octobre, les avis ne sont pas prêts de changer.

Néo psychédélisme, pop ecstasiée, synth-kraut reverbéré sont autant de patronymes qui pourraient qualifier cette musique hybride fortement référencée mais qui sonne singulièrement actuelle. Fermer les yeux et se laisser transporter est la meilleure chose à faire tout au long de ces quatre titres. Entre répétition hypnotique et envolée lysergique, Eva est ce que l’on peut facilement appeler un EP au magnétisme incontrôlable. Impossible de ne pas bouger l’échine sur le morceau qui a donné son titre à l’ensemble. Acsent est un rêve de Tangerine profondément flegmatique. La basse de Power Of Love nous renvoie à nos premiers amours mancuniens et les chœurs de Blue Lawn a une luminosité candide.

Tout ici semble fait pour choyer l’auditeur tout en l’emmenant faire de nombreuses découvertes.  N’est-ce pas ce que l’on demande à entendre à chaque nouvelle découverte ?

Damien

Bandcamp