dEUS « Following The Sea »

Deus following sea
Depuis un certain nombre d’albums, depuis Pocket Revolution en fait, il y a quelque chose dans les cieux de dEUS qui ne tourne pas rond. Que s'est-il  passé dans ce groupe qui, fut un temps, était l'un des meilleurs représentants du rock outre-quiévrain ?. Après la sainte trilogie Worst Case Scenario, In A Bar, Under The Sea et The Ideal Crash, on a de la peine à suivre et surtout aimer la discographie de dEUS. A chaque oreille tendue sur les nouveaux albums, on se dit que la prochaine fois on ne nous y reprendra plus. Et pourtant, à chaque parution on y revient comme pour donner une seconde chance à ce groupe qui, autrefois, émerveillait avec ses mélodies bancales et ses violons distordus supportant les feulements de Tom Barman. Il faut se rendre à l’évidence, qu’une page s’est tournée. Aujourd’hui tout est lisse chez dEUS. Sans surprise. Même si Following Sea s’ouvre avec un Quatre Mains en français dans le texte et que le chaloupé Girls Keep Drinking nous réveille d’un ennui profond, on a la désagréable sensation que le groupe  part à la dérive sur une mer un peu trop calme et prévisible. A trop vouloir devenir très grand trop vite (seulement neuf mois entre Keep You Close et Following Sea), on prend l’eau. On préférera donc suivre dEUS dans un bar sous la mer (In A Bar, Under The Sea) que sur la mer (Following The Sea).

Site

1 comment for “dEUS « Following The Sea »

Comments are closed.