Deradoorian :: Find The Sun

Certaines vieilleries n’en finissent plus de faire des petits, d’étendre toujours un peu plus leur influence, pour parfois donner naissances à quelques bonnes surprises. Amatrices et amateurs de Can ou encore Black Sabbath, vous trouverez très probablement votre compte avec Find The Sun, le nouvel album solo de Deradoorian paru chez Anti-.
Son nom c’est Deradoorian, son prénom Angel, elle est actuellement basée à Los Angeles et on la connaît surtout pour avoir été la bassiste des new-yorkais de Dirty Projectors de 2007 à 2012. Une page bien tournée et depuis une carrière discrète mais qui porte ses fruits, avec notamment des enregistrements solo chez Anticon et quelques collaborations notables avec Vampire Weekend, The Roots, U2 ou Flying Lotus.
Sur Find The Sun, Angel Deradoorian nous embarque dans un voyage spirituel introspectif, occulte et envoutant, avec délicatesse et sérénité. Faisant montre d’une certaine épure dans la production, ainsi que d’une démarche aussi méditative que psychédélique, Find The Sun jouit d’une atmosphère singulière mais simple. On croirait que rien de plus qu’un micro posé dans une pièce n’a été utilisé pour l’enregistrement, ce qui lui confère une dimension lo-fi, loin des standards. Pour parfaire son disque, Angel Deradoorian s’est entourée du percussionniste Samer Ghadry et de Dave Harrington qui n’est autre que la moitié de Darkside.
En avalant les bons produits, avec Maude et Ration, vous pourriez vous envoler assez loin. Pour exemple, sur le titre The Illuminator, Deradoorian ose même une sorte de duo batterie/flute de plus de 9 minutes, et la magie (noire) opère. C’est bizarre, étrange, mais sans complexités retorses, l’écoute reste aisée et agréable. Les compositions se perdent souvent en répétitions hypnotiques, accentuant un peu plus l’aspect méditatif. Bien qu’assez sombre, Find the Sun demeure très zen pour, au définitif, générer chez l’auditeur un sentiment global d’apaisement. J’en visualise déjà certains, le cul sur leur tatami de salon, ouvrant leurs chakras, pétard au bec.
Find The Sun est donc un disque facile d’accès qui ravira autant ceux qui veulent partir direction le cosmos en passant par la case pétard, que les amateurs de curiosités à l’aura mystique. Un album qui mérite de sortir de l’ombre.

Jocelyn H.