Deerhoof – La Isla Bonita

 

Deerhoof - La Isla Bonita

Activiste de la scène indé depuis maintenant 20 ans, le quatuor issu de San Francisco, Deerhoof, signe son retour le 04 Novembre avec La Isla Bonita (Clapping Music) son seizième album.

La Isla Bonita c’est dix titres et 31 minutes d’énergie sans limite. Le son est désuni, parfois erratique, très souvent foutraque. Mais lorsque les envolées vocales fredonnées par la charismatique Satomi Matsuzaki s’emboîtent aux riffs farfelus des guitares bancales, le résultat sonne, comme par magie, étonnamment cohérent et mélodieux.

Un album qui s’impose comme l’anti blockbuster et dans lequel le groupe n’aura pas consacré un temps fou à la réalisation. Exit les arrangements chargés des albums précédents, l’esprit d’urgence des Ramones transpire et Deerhoof signe un album décharné jusqu’à l’os revenant à l’essentiel alors qu’autour d’eux tout semble partir à vau-l’eau.

Noyée au milieu des eaux tumultueuses de la musique indé, La Isla Bonita est une île aux sables volcaniques où les palmiers ont poussés de travers, une escale musicale où il fait bon vivre, un remède contre l’ennui et la norme pour un quatuor libre de toutes contraintes artistiques si ce n’est celles qu’ils se sont fixés.

O & Damien.

Son

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.