Dani Shivers ! – Jinx

Dani Shivers jinx

Son patronyme ne trahit en rien ses origines mexicaines. Sa musique non plus d’ailleurs. Et pourtant c’est bien de Tijuana que la mystérieuse brune Dani Shivers ! nous arrive aux oreilles par l’intermédiaire de l’excellent label manceau Cranes Records. Derrière ce projet se cache You Schaffner, une jeune femme qui n’est pas à son premier essai discographique puisqu’elle officie aussi dans le groupe dream-pop Ibo Ego. Un fort besoin d’introspection la pousse à composer ses premiers morceaux avec juste ce qu’elle trouve sous la main. Des machines, des claviers mais aussi des « jouets-instruments » bon marché se retrouvent à définir l’ambiance musicale de Jinx, premier album sorti initialement en cassette chez Prima Crush.

Plus que des ambiances, on pourrait parler ici d’atmosphère. Jinx est un disque qui colle à l’esprit de sa génitrice. Les photos de Dani Shivers montrent une adolescente qui aurait trop vite grandi et trop vite découvert sa part d’ombre. Chanté avec une voix ingénue proche d’une adolescente japonaise, la pop unique de Dani Shivers ! est influencée par l’enfance et les films d’horreur. C’est un peu l‘anti Lana Del Rey qui s’amuserait à faire du Siouxsie avec des synthés et des toys instruments. Il y a quelque chose de gothique dans cet album et ce n’est pas seulement parce que certains morceaux ont pour titre Graves, Witch, Vampire ou encore Ghost. On pourrait qualifier sa musique de synth-witch mais aussi de goth-pop. Mais peu importe le qualificatif, Dani Shivers est là pour nous raconter des histoires de personnages qui existent seulement dans son imaginaire débridé. Sa grande force est d’envoûter son monde avec des mélodies d’outre-tombe.

À la fois pop et glacial, ésotérique et sombre jusqu’à la folie, Jinx est parsemé de tubes fantomatiques et hautement magnétiques. Vous aurez été prévenus.

Damien

Site

Son

1 comment for “Dani Shivers ! – Jinx

Comments are closed.