Dan Druf :: The Only Treasure Is Youth

Dan Druf :: The Only Treasure Is Youth

Home studio. Enregistrer seul dans sa chambre n’a pas que des inconvénients. Libre à chacun d’aller au bout de ses idées, sans devoir faire de concessions. Dan Druf l’a compris sans toutefois éviter les pièges inhérents à ce procédé.

Franck Devittori connait a priori ses classiques, citant pêle-mêle The Smiths, The Cure, Ride et Boo Radleys. Normal pour un jeune quarantenaire qui a baigné dans l’indie. Les guitares entre ligne claire et saturation, les claviers en nappes sont là pour nous le rappeler. Sa voix nous fait immanquablement penser à celle de Robert Smith et la reprise de « Picture Of You » des Cure confirme son attachement au groupe phare des 80’s. Paradoxalement, l’utilisation d’une boite à rythme aux sons « Dance » mixée en avant, s’impose plutôt que ne s’intègre avec bonheur aux compositions pourtant attachantes du Toulonnais, « Sell My Heart » ou « The Shell » en pâtissent même si l’on cherche New Order du coin de l’œil.

L’empilement de strates sonores et la surutilisation d’effets sur la voix (Lust For Life ; Crystals) peuvent aussi révéler un piège du home-recording. En vertu de l’adage « Less is more », on appréciera le passage minimaliste sur « Mind The Rut », l’excellent titre « Broken Wings » résume parfaitement le dilemme : rappelant Ride, il se noie sous une tonne d’effets inutiles. Gageons qu’en live et entouré d’un groupe, Franck saura épurer le son et les arrangements pour aller à l’essentiel : se mettre au service de chansons qui le méritent amplement.

Mathieu