Twin Pricks – This might be the last time that you’ll hear of us

Twin Pricks est le projet musical commun de Geoffrey Lolli (Doc Geo), Florian Schall, (dont les noms de scènes méritent une chronique à eux seuls) et deux membres de No Drum No Moog.

Après 2 Ep et 4 années d’hésitations entre l’envie de continuer et celle d’arrêter, le groupe sort ce mois-ci leur premier long format répondant au nom imprononçable de « This might be the last time that you’ll hear of us ».

Qu’on se le dise, Twin Pricks n’a de David Lynch qu’un nom au jeu de mot bancal et un premier album annoncé comme le dernier dont l’idée plairait certainement au réalisateur américain. Attention, amateur d’ambiance étrange, de nains et d’histoires complexes passe ton chemin « This might be the last time that you’ll hear of us » tend plutôt vers l’opposé.

Un album de dix chansons à l’écriture spontanée et libre de toute pression. Sans contrainte le quatuor flirte avec facilité dans les répertoires du rock indé, de la folk et même de l’électro. Une liberté de mouvements dans l’écriture offre une musique variée qui ne tombe jamais dans l’ennui.

Certes, les mauvaises langues relèveront la légèreté de certains arrangements, mais l’honnêteté saisissable offert par le quatuor fait rapidement passer ses petits défauts en deuxième plan et donne à l’ensemble de l’album un côté « do it yourself » plutôt sympathique et attachant.

Il était temps pour Twin Pricks de définitivement s’installer dans le paysage musical Lorrain.
C’est désormais chose faite, pourvu que ça dure.

O.

Electrophone Blog