Chronique : Tom Vek – Leisure Seizure

Tom Vek – Leisure Seizure (2011)

Dans un monde où l’industrie du disque distribue à tour de bras EP et autre remix pour ne pas tomber dans l’anonymat, Tom Vek aura mis cinq ans pour sortir « Leisure Seizure » son deuxième album.

Naviguant dans une electro pop self handmade, le timbre de voix nonchalant de l’artiste associé à d’entêtantes mélodies posées sur un pattern de batterie en premier plan, font de Tom Vek un artiste au son à part.

Reprenant là où il nous avait laissé 5 ans plus tôt,  on se laisse facilement prendre aux jeux d’ « hold your hand » titre d’ouverture de l’album nous plongeant de la meilleure des façons dans l’univers désinvolte du Lost Cowboy.

Baladant l’auditeur entre sonorité électronique bien foutue (Someone love you) et groove de batterie écrasant tout sur son passage (World of doubt), on accordera une mention spéciale au magnifique « We do nothing » qui ne devrait pas déplaire aux fans de Beck.

Minimal, voir simpliste, l’ensemble de l’album sonne plutôt juste et ce n’est pas l’electro pop 2.0 du premier extrait de l’album (A chore) qui prouvera le contraire.

Il est évident que la maturité et l’envie du travail bien fait qu’on retrouve dans ce deuxième album confirme le talent du jeune dandy qu’on avait pu déceler avec « We have sound« , espérons maintenant qu’il ne faudra pas attendre une nouvelle fois cinq années pour avoir des nouvelles.

Electrophone Blog

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.