Chronique : Swordplay & Pierre the motionless – Tap Water

ptm_tapwater

Isaac Ramsey AKA Swordplay  est un poète contemporain américain. Pierre the Motionless est un beatmaker clermontois. Leur rencontre s’est faite sur internet il y a 5 ans, « Tap water » est leur  premier album.

Sombre et envoûtant, Tap Water fait partie de ces albums qui vous saisissent dès les premières mesures pour ne vous lâcher, je ne sais où, qu’une fois la dernière chanson terminée.

Empruntant aussi bien au rock qu’au hip hop, piochant dans l’electro ou la pop, on est dans une sorte de musique bicéphale, un hip hop hybride (hyb hop) inventif et déboussolant. Ici pas question de scratch ou de bling bling inutile, chaque beat, chaque mot, chaque ligne de basse semble être écrit sur papier millimétré.

Précis et justes les violons et autres arpèges de cordes associés aux interprétations à fleur de peau de Swordplay font des compositions de Tap Water un album à part. On apprécie tout particulièrement Wonderful Things, 64 bit remix, Song for the dead qui sont de véritables réussites, Stop lying to us nous a, quand à lui, carrément filé la chair de poule.

13 titres, 13 atmosphères, 13 fois la même envie d’appuyer sur la touche Replay ! Longue vie à Swordplay & Pierre the Motionless.

O.

Tap Water by Swordplay and Pierre the Motionless

Electrophone Blog