Chronique : Hushpuppies – The bipolar Drift

Hushpuppies – The Bipolar Drift – Differ-ant (Sorti Mars 2011)

Quatre ans, Hushpuppies aura mis quatre années pour sortir « The Bipolar Drift » leur troisième album. Certes, la disparition du label Diamond Traxx qui les à vu naitre n’aura pas arrangé leurs affaires mais n’est ce pas là l’ultime épreuve qui leur aura permis d’engranger la maturité nécessaire pour produire l’album qu’on était en droit d’attendre d’eux ?
Un brin plus sombre et moins accessible que leurs deux précédents opus, « The Bipolar Drift« , c’est onze titres envoutants et énergiques où s’entremêlent des patterns de batteries kraut, des nappes de synthés new wave et des riffs de guitares psychés.
Associé au producteur Axel Concato qui offre au son du groupe un véritable second souffle, le virage eighties pris par les cinq garçons déroutera certainement le fan de la première heure, mais soit, le groupe en fait fi, vous avez grandis, eux aussi !
Osant se remettre en question et repoussant l’image mods propre sur eux qui leur collait à la peau les Hushs s’imposent aujourd’hui comme une référence du genre dans l’univers du rock garage hexagonale.
O.
Electrophone Blog