Chronique : Dùnndotta – Cosmibility

Dùnndotta – Cosmibility – Washi Whasha  (25 Mars 2013)

C’est lors d’un de ses nombreux voyages spatiales que Shmendrikson, astronaute de profession rencontre Codigula, plantureuse extraterrestre native de la planète Dùnn. De cette rencontre naîtra le duo Dùndotta dont le premier album « Cosmibility » vient de débarquer sur terre.
Écrit à coup de guitares  rythmiques fraiches et efficaces entre deux escales spatiales, le groupe revisite aux travers des 12 titres qui composent « Cosmobility » tout un pan de la galaxie rock (mais pas que). 
Emmené par l’addictif « Air , Fire » premier EP au refrain qui reste gravé dans la tête, « Cosmibility » est un véritable OMNI (Objet musicale non identifiable). On se ballade entre rock tirant sur le punk et le garage avec des titres tels que » Marry me », « The big sky » ou encore « Not 16 ». On pense reconnaître ici ou là des fragments de la scène electro anglaise, Groove Armada en tête sur  « Love Song » ou sur le funky « Meannie ». Il y a quelque chose de Bowie dans « I am You » ( seul titre chanté par Shmendrikson) et on s’imagine que le concept spatial qui entoure le groupe est un clin d’œil à l’interprète de Space Odditty. Sans aucune frontière si ce n’est celles qu’ils ont décidés de se fixer, le duo use du raggamuffin dans la langue Dunddak sur « Ragadotta » et prend des allures de « Morcheeba » sur « Zoo of hope« .  Quant à « Dots », titre de clôture tout en retenue, ce dernier est un voyage instrumental en apesanteur de 10 minutes  !
Débarqué de nulle part, Dùndotta surprend par sa fraîcheur et son univers. Le compte à rebours est lancé,  détachez vos ceintures le décollage est imminent !

Tracklist :

1. The Big Sky
2. Air, Fire
3. Meannie
4. Our Days
5. Not 16
6. Marry Me
7. Raggadotta
8. I Am You
9. Love Song
10. Zoo Of Hope
11. A Café On The Moon
12. Dots

O.

Electrophone Blog