Chronique : Django Django – Django Django

Django Django – Django Django– Because (30 janvier 2012) 

 Après deux singles accrocheurs,  le « bedroom band » le plus attendu de ce début d’année déboule avec un premier album éponyme.

Composé de 13 titres, Django Django c’est avant tout un véritable voyage musical qui vous prend dès l’intro et ne vous lâche plus jusqu’à la dernière piste. Passant par la surf music (Hail Bop), la folk (Firewater, Hand of man), le rhytm’n’blues (Life’s beach) et l’électro (Waveforms), la musique des 4 Ecossais jouie d’un véritable  éclectisme qui au final se trouve être plutôt cohérent.

Bénéficiant d’une certaine assurance, le groupe explore les genres avec  pudeur qui associée à la fraîcheur insouciante d’un premier album, fait de Django Django la jolie surprise de ce début d’année.

Trop tôt pour parler de l’album pop de 2012, Django Django confirme  toutes les attentes et s’impose aujourd’hui comme une des révélations à ne pas manquer.

Electrophone Blog

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.