Chronique : Cucumber : The french job

CUCUMBER – The French Job – Cosmic Groove ( 09/06/2012)
Laboratoire musical où se côtoient sons vintages et instrumentation moderne « The french Job » est le premier album de « Cucumber », collectif avignonnais, dirigé à la baguette (et au fouet de cuisinier) par Cyril Jean.
Véritables illustrations sonores dont chacun y trouvera sa propre interprétation, (Le garçon a d’ailleurs habillé quelques scènes plutôt déshabillées du Journal du Hard, Tchi-tcha), des titres comme « Les tics Erotiques » ou « le déodorant » sont de vrais hits jerk 60’s dont on avait presque oublié le pouvoir à vous faire remuer les fesses. « 12 lightyears per hour » vous projettera dans une véritable course poursuite à 2000 à l’heure dans un San Francisco futuriste et les orchestrations mélancoliques de « Malyflow’s garden » ne devraient pas vous laisser indifférentes. 
Assez proche de la BO de film et de la musique d’auteurs tels que François de Roubaix, Lalo Schiffrin ou encore David Holmes, les 16 titres qui composent l’album sonnent au final comme un succulent mélange aux sonorités rétros dans leurs conceptions mais résolument tournés vers la modernité dans leurs productions.
Traçant son chemin depuis maintenant 6 ans sur une route 60’s un peu oubliée, l’artiste, également joueur de piano (de cuisson) pour Pony Taylor, signe avec « the French Job » un premier album aux recettes plus qu’addictives. 
C’est avec les vieux pots qu’on fait la meilleure soupe, et ça le Pop-Chef (d’orchestre) Jean l’a bien compris. S’il vous plait Patron y’a moyen d’avoir du Rab’ ?
Electrophone Blog