Boy & The Echo Choir « It All Shines »

BOYCOVER
À contre-courant de tout ce
qui peut se faire actuellement, Boy & The Echo Choir ne ressemble à
personne et ne se réclame d’aucune chapelle. Encore une fois, il est difficile
de faire ressortir une quelconque influence sur ce dernier album intitulé It All Shines. Seul le morceau  Last (but
not the least, oserait-on dire) pourrait avoir quelques vagues accointances avec la
musique du groupe Low. Cette singularité, Boy & The Echo Choir le doit en
s’inspirant de ce qui l’entoure et en se nourrissant de rencontres. Surtout de
rencontres. Car Boy, projet solo créé en 2005 par Caroline Gabbard n’est que le
chef de chœur d’une bande de musiciens chevronnés qui a trouvé son écho dans
les plus beaux tourments mélodiques. Formé autour d’un noyau dur composé de
Caroline Gabbard, Rachel Langlois (Faustine Seilman), et de Thomas Van Cottom
(Venus, Soy Un Caballo), le trio s’est entouré 
pour l’occasion de The Missing Season (voix et arrangements sur Impossible Heart), Angil et The
Hiddentracks (voix et arrangements de cuivres et de cordes sur Take Oh Take), Tazio, et Vincent Dupas de
My Name Is Nobody (guitare sur The Organs).
Quatrième album de Boy & The Echo Choir, It All Shines est un album atmosphérique où les silences sont aussi importants
que les mots, les chuchotements que le chant. Il brille du soleil noir de la
mélancolie cher à Gérard de Nerval. Ici, les c(h)oeur sont brisés et sont
impossibles à recoller. On ne rigole pas tous les jours chez Boy & The Echo
Choir. Sans tomber dans l’apathie générale, la suite logique de l’inusable And Night Arrives In One Gigantic Step n'a
rien à envier au pouvoir d'apaisement de son prédécesseur. Une musique qui
adoucit les mœurs, It All Shines ne
peut que s’écouter religieusement. C'est le signe des grands disques.

Site