Alex Calder :: Bend

Alex-Calder-photo-by-Matt-Atkinstall

Lorsqu’un groupe se sépare et que ses entités se lancent dans des carrières solos, il y en a toujours un qui en profite pour exploser et devenir the next big thing. Tandis que l’autre n’a que les yeux pour pleurer et paie les pots cassés. C’est un peu l’histoire qu’ont vécue les membres de MakeOut Videotape.
Celui qui a récolté les fruits de cette séparation n’est autre que Marc Demarco qui est devenu la coqueluche de toute une nouvelle génération de slackers, alors que celui qui a été le dindon de la farce n’est autre que son copain d’enfance et compagnon de route Alex Calder.
Strange Dreams, le premier album d’Alex Calder sorti en 2015 chez Capture Tracks n’évitait pas les comparaisons avec ceux de Marc Demarco. Bend, qui sort en cassette toujours sur le label de Mike Sniper, ne changera en rien les bonnes habitudes comparatives puisqu’il s’agit de démos enregistrées à la maison entre 2013 et 2015. Donc, pas de revirement artistique à attendre ni de réelle prise de risque de la part du Canadien.
Même si l’ensemble reste de l’inédit, il y a du connu et de l’inconnu dans cette compilation de démos. On reconnaît le titre Someone qui clôturait l’album précédent et qu’ici se retrouve dépouillé de toutes fioritures. Parmi les bonnes surprises auditives, il faut noter le titre très Pavement  Out Of Tune, l’éthéré Bend ainsi que Great Ideas avec sa rythmique jangle pop. Mais rien n’y fait, on pense sans cesse à l’auteur de Salad Days. Même si sa musique reste moins formatée que celle de son compère, moins enjouée et plus mélancolique, l’indolence reste tout de même un dénominateur commun entre les deux Canadiens.
Il ne nous reste plus qu’à espérer que cette compilation de démos soit le signe d’une liquidation du passé pour mieux commencer sur des nouvelles bases. Signe d’un nouveau départ loin de toutes comparaisons avec qui vous savez.

Damien